Baromètre Métiers & Tendances – AUTOMNE 2015


Baromètre Métiers & Tendances

Suivant le succès et l’excellent accueil de sa première édition, notre baromètre est de retour avec un tour d’horizon de quelques tendances  observées récemment sur nos métiers…

CORPORATE – Large & Mid Caps

– Les tendances positives observées pendant l’été se poursuivent, les besoins en matière de CFO/DAF restent importants eu égard aux enjeux de transformation des entreprises ;
– Besoins de spécialistes des financements internationaux avec un réel savoir-faire au-delà des crédits bancaires ;
– L’intérêt envers les trésoriers maîtrisant les techniques du Trade et du Transaction Banking dans un environnement international continue à croitre…
– En fonction des évolutions des business models et l’impact du numérique, les directeurs de Développement et de Marketing, voire des deux dans un même poste, sont toujours recherchés.

ASSET MANAGEMENT / PRIVATE BANKING

– Mobilités toujours soutenues. Les rémunérations suivent et sont en hausse. Certains acteurs étrangers opèrent un regroupement de leurs fonctions back et middle-offices dans des hubs paneuropéens, au Luxembourg notamment. Les bons commerciaux générateurs de P&L (profit & loss) sont toujours recherchés, tant par la clientèle institutionnelle que les distributeurs, tout comme des managers RFP (request for proposal, appels d’offres). Ce métier, complètement revisité du fait de la régulation, est en quête de spécialistes à la fois techniques, commerciaux et internationaux;
– En banque privée, la démarche est aujourd’hui plus opportuniste, mais de bons développeurs sont toujours considérés – Politique du cas par cas;
– Les fonctions supports – risque, contrôle, conformité et marketing – ne sont pas en reste.

BANQUE D’INVESTISSEMENT, FINANCEMENTS & MARCHES

– Retour de la mobilité sur le marché, en Equity Capital Markets / Equity Syndicate;
– Bonne tenue des financements structurés, projets à dominante infrastructure et des financements LBO qui gardent la vitesse de croisière;
– Des experts FIG de plus en plus demandés pour des problématiques complexes de conseil en structure du capital (« capital management ») ou de gestion de ressources rares (« scarce resources management ») ;
– Coté Risques la demande est constante et s’adapte aux contraintes des régulateurs .

M&A

– Secteur ouvert et liquide : besoins de Seniors dans les boutiques qui recherchent des originateurs expérimentés, notamment dans le secteur des MidCaps – des nouveaux venus sur la Place (cf. transferts d’équipes);
– Du coté des gros acteurs, cap sur le renforcement des profils intermédiaires (VP/Associate) .

PRIVATE EQUITY

– Période d’accalmie après quelques mois très actifs, quelques rares opportunités coté Directeur d’Investissement ;
– Après avoir renforcé leurs équipes avec des profils très expérimentés, les fonds de dette commencent à s’ouvrir aux profils plus junior;
– Arrivée de nouveaux intervenants anglo-saxons dans le secteur d’infrastructure ;
– Renforcement des fonctions support (Secrétariat Général, Contrôle de Gestion…).

CORPORATE BANKING

– Pour faire face aux priorités stratégiques des banques, toujours des besoins importants sur les sujets Trade Finance et Supply Chain Solutions ;
– Dans le cadre des réorganisations observées, les Banquiers Conseil et GRM ont des évolutions plus contraintes notamment dans les établissements français ;
– Du coté IT : Architectes et spécialistes Agile, demande constante ! Marché déséquilibré au-delà des Data Scientists, en faveur des experts data sur les problématiques Business Intelligence/Client .

ASSURANCE

– Le processus intense de mobilités internes se poursuit, toutefois des recherches pour les fonctions support, plus particulièrement Contrôle / Risques ;

– La gestion des risques continue à se sophistiquer, l’arrivée imminente de la réforme Solvabilité 2 amplifie les enjeux et la pression sur les équipes et sur les prestataires.

CONSEIL

– Coté Financial Services, les équipes de modelling/évaluation d’entreprises se renforcent ;
– Recrutements ponctuels ciblés sur une population d’experts (sur un secteur / zone géographique) avec une capacité à générer du chiffre d’affaires ;
– Pression également sur les problématiques liées à la réforme Solvabilité 2.



NUMEROS PRECEDENTS:

BAROMETRE #1 – ETE 2015


© Copyright Vendôme Associés 2015