Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Emploi, la finance en bonne forme

AGEFILes cabinets de recrutement ont repris du poil de la bête dès l’automne. Et l’année 2021 s’annonce plutôt prometteuse.

 

 L’AGEFI Hebdo 03/06/2021 – EXTRAITS  – Publiée le 4 mai dernier, la dernière enquête Besoins en main-d’œuvre (BMO) de Pôle emploi recense 41.260 projets de recrutement cette année dans les activités financières et d’assurance, dont 39 % sont jugés difficiles. Le secteur, qui représente 1,5 % de l’ensemble des intentions d’embauches, a vu celles-ci se réduire de 18,9 % par rapport à 2020. Mais les cabinets de recrutement spécialisés sont plutôt sereins.

Car après un printemps 2020 marqué par une mise en veilleuse des mandats et un attentisme, voire des désistements de candidats peu désireux de tenter la mobilité sans réelles garanties, le marché de l’emploi a retrouvé de belles couleurs dès l’automne. « Dans la finance de marché, l’année 2020 avait très bien commencé. 

Chez Vendôme Associés, après un excellent exercice 2020, l’année 2021 se déploie sous les mêmes auspices, avec « des mandats nombreux et diversifiés ». Son président, Denis Marcadet (lire le Témoignage), se veut résolument optimiste, comme en témoigne le Baromètre métiers et tendances du cabinet, mis en ligne récemment. La place financière parisienne, qui affiche, outre « une certaine qualité de vie, un vivier d’emplois et de compétences très qualifiées », a bel et bien tiré son épingle du Brexit (avec Dublin et Amsterdam). « Tout est en train de s’ajuster et les intervenants de marché devraient, pour le dernier trimestre, avoir besoin d’opérateurs de marché avec les implications que cela engendre sur les fonctions supports…” 

(…)

Témoignage Denis Marcadet L'Agefi

(…)

Autres points notables pour Denis Marcadet : l’industrie de la gestion d’actifs reprend de la vigueur, l’ESG y étant incontournable et la digitalisation, un état de fait, tout comme le développement de la gestion passive et l’essor du non-coté. « L’impact du Brexit est indéniable avec le déploiement de sociétés entrepreneuriales en gestion privée, alternative, quantitative… L’engouement pour les actifs réels conduit à un besoin de profils diversifiés (‘client services’, ‘data’…). Le ‘corporate banking’ n’est pas en reste, avec une activité soutenue : financements structurés, ‘leverage’, solutions de paiements. »

 

Pour aller plus loin, le Baromètre métiers et tendances, Vendôme Associés, dans la version digitale de L’Agefi Hebdo

Lisez l’intégralité de l’article sur le site de l’Agefi:

L'AGEFI

More than executive search, Career Design