Regain d’espoir sur les bonus


Agefi

L’avis de… Denis Marcadet, président et fondateur du cabinet de chasse de têtes Vendôme Associés:

« Le climat change, l’espoir est de retour »

Quelle sera la tendance en 2014 concernant les bonus ?

Les places occidentales ont cette année profité de marchés financiers à la hausse, avec un volume d’opérations en développement. Il y a donc une attente au niveau des bonus. Le climat change, l’espoir est de retour, avec une certaine lucidité car les professionnels ont intégré que ce ne serait plus comme avant. Dans les métiers de front office de la banque de financement et d’investissement (BFI : debt capital markets, equity capital markets…) un bonus supérieur à 50 % du fixe est souvent attendu.

.

Avez-vous le sentiment que le sujet des bonus préoccupe vos clients   du secteur financier ?

Nous sommes tout au long de l’année interrogés par les BFI sur des problématiques salariales. Le besoin de se positionner par rapport à leurs concurrentes est permanent. Cela peut concerner une fonction dont elles ont besoin de connaître la réalité du marché de façon précise. D’ailleurs, parmi les services complémentaires que nous apportons, figurent les benchmark, les études de rémunération ou encore les analyses comparatives des organisations.

Agefi .

Agefi

.

Regain d’espoir sur les bonus

Alors que les résultats des banques françaises s’améliorent, les financiers ont de fortes attentes concernant leurs primes variables.

Par Soraya Haquani le 09/01/2014 pour L’AGEFI Hebdo. .

Vendredi 13 aura porté chance aux banquiers européens. A 12.000 d’entre eux plus exactement. En effet, ce jour de décembre dernier, l’Autorité bancaire européenne (EBA) a assoupli sa position sur le plafonnement des bonus qui s’appliquera dès 2015 aux primes versées sur la base des performances réalisées cette année : les professionnels (au nombre de 12.000, selon l’évaluation de l’EBA) dont l’activité n’influe pas sur le profil de risque de leur banque échapperont au plafond sur leurs primes variables. Ces salariés seront tout simplement exclus du périmètre des « preneurs de risque » que le régulateur européen vient de clarifier (lire l’encadré). Ce dernier a ainsi prévu des exonérations pour …”

[…]

Cliquez ICI pour lire l’intégralité de l’article sur le site de l’Agefi.