"Bonus, plus de peur que de mal"


Les nouvelles règles annoncées en France sur les rémunérations variables ne perturbent pas les banquiers outre mesure.

Denis Marcadet et Vally Colli interviennent dans L’AGEFI, par Soraya Haquani.

 

Contractuels dans des cas exceptionnels, les bonus sont alloués de façon discrétionnaire. « Leur assiette est déterminée par le ‘profit & loss’ (profit net, NDLR) de l’opérateur (mais ce n’est pas un pourcentage, d’où la notion de discrétionnaire), celui de son équipe, les résultats de l’activité (‘fixed income’, ‘equities’, M&A…), explique Denis Marcadet, président du cabinet de recrutement de cadres dirigeants Vendôme Associés. « Entrent également en compte des critères qualitatifs – personnalité, comportement, ou ‘note de gueule’. La clé de répartition de ces éléments varie selon…”

Suivez sur le lien pour intégralité de l’article.

 

http://www.agefi.fr/articles/Bonus-plus-de-peur-que-de-mal-1061276.html