"Le contrôleur des risques de marché sort de l’ombre"


L’affaire Kerviel et la crise ont braqué les projecteurs sur cette profession, qui séduit désormais certains « traders ».

 

 En engageant 50 milliards d’euros, Jérôme Kerviel, ancien trader de Société Générale dont le procès s’est ouvert le 8 juin à Paris, avait mis la banque dans une situation de risque de marché hors normes. […]

 « Ils sont aujourd’hui considérés comme de vrais accompagnateurs du ‘business’ », ajoute Denis Marcadet, président fondateur du cabinet de chasse de têtes Vendôme Associés. ” 

 […]

Au back-office (et plus précisément à la confirmation des opérations), au middle-office, en audit interne, au contrôle interne et à l’inspection également, certains professionnels sont susceptibles de devenir contrôleurs des risques de marché. « Ces évolutions sont même assez traditionnelles », note Denis Marcadet.

 

Denis Marcadet intervient dans l’AGEFI Hebdo du 17/06/2010.

Cliquez ICI pour l’intégralité de l’article de Sophie Gauvent.