Baromètre Métiers & Tendances – HIVER 2016/2017


Notre baromètre est de retour avec un tour d’horizon de quelques tendances  observées récemment sur nos métiers…

CORPORATE – Large & Mid Caps

– La fonction finance, des PME aux grands groupes, retrouve une période de pleine intensité, la pression est maximale dans un contexte d’évolution des organisations lié à un environnement mouvant (réglementaire, marchés ouverts, digital, etc.).

– Nombreux enjeux de transformation profonde de la fonction et sujets numériques d’actualité: Cloud, robotisation comptabilité, processus de dématérialisation … tandis que compliance et contrôle interne se renforcent constamment, y compris sur les sujets de cyber sécurité.

– Sujet d’actualité : Difficulté à fidéliser les talents et à assurer une mobilité qui peut être favorisée par:

. les évolutions à l’international.

. l’optimisation des organisations.

– Attrait particulier pour les contrôleurs de gestion expérimentés et pour les spécialistes en financements internationaux.

– Côté candidat, attention particulière sur les aptitudes comportementales des candidats: communication, conduite de changement, esprit collaboratif.

ASSET MANAGEMENT / PRIVATE BANKING

– Un marché actif tant en France que chez nos voisins proches (Benelux et Allemagne notamment), malgré une année commerciale contrastée, de la fluidité sur les fonctions commerciales (créations de postes et remplacements) chez tous les acteurs (petites ou grandes sociétés de gestion).

– Opportunités dans les fonctions d’analyse et support, un flux constant de recherches chez les gérants spécialisés, en risk management et conformité.

– Un marché moins porteur en Banque Privée: fusions, PSE annoncés et mis en œuvre, craintes sur les évolutions des business model, un peu de morosité…. Si besoin il y a, les développeurs sont les bienvenus.

BANQUE D’INVESTISSEMENT, FINANCEMENTS & MARCHES

– Front office marchés, ECM, DCM, financements longs…calme plat, toujours pas d’effet Brexit et l’activité suit son cours à effectifs constants, sans chaises musicales. Quelques rares mobilités sur les fonctions managériales et de financement, sans réel impact sur le marché.

– Côté financements, les secteurs de l’infrastructure et des énergies renouvelables restent dynamiques.

– Audit, Risk et Conformité sont toujours sous pression.

– En attente: l’impact des bonus à venir…

M&A

– Après une excellente année 2016, un marché qui reste actif, tant côté bancaire que corporate.

– On note en banque, dans certaines catégories en devenir, un allongement du temps de présence au sein d’un grade ou la politique du « promote when ready ».

– Les opportunités actuelles sont plutôt pour les Associate, jeunes VP (5 à 7 ans d’expérience) et pour les Analystes senior.

– Les mobilités vers le PE sont plus complexes à partir du grade d’Associate 3.

– Le niveau des bonus semble être au rendez-vous, les premières annonces le confirment…

PRIVATE EQUITY

– Les tendances observées dans le dernier baromètre restent d’actualité: activité soutenue, nombreuses levées en cours dans un marché actif tant en equity qu’en dette mais plus stabilisé sur l’infrastructure.

– Fort intérêt pour les profils internationaux et biculturels, voire triculturels.

– En equity, priorité aux profils expérimentés issus des métiers de financement, le plug & play est de rigueur.

CORPORATE BANKING

– La croissance reste soutenue, sur les métiers de financements spécialisés, notamment sur l’affacturage à international (où les experts sont courtisés), et sur le Crédit-bail mobilier qui a fait une très belle année (Impact du suramortissement fiscal? Nous verrons…)

– Les renforts d’équipes devraient se stabiliser hors réorganisation interne spécifique. Les métiers qui y sont liés côté Système d’Information (crédits structurés, financements ou réglementaire) restent très recherchés sur un marché de candidats.

– Les fonctions risque et audit sont toujours orientées à la hausse avec des équipes sous pression dans certains domaines comme la sécurité financière.

ASSURANCE

– Un contexte d’associations, de rapprochements et de nombreux plans de transformation, des enjeux de gouvernance spécifiques à ce secteur.

– Quelques recrutements de dirigeants ou d’experts qui restent majoritairement réalisés grâce à la mobilité interne et les réseaux.

– Des besoins exprimés en contrôle, risques, compliance et LAB.

– Des opportunités qui restent significatives toujours et encore en modélisation et actuariat pour tous les types de profil.

CONSEIL

– Le secteur reste très dynamique côté conseil opérationnel avec des mobilités soutenues. Les renforts souhaités le sont tout autant sur les sujets Front (nouveau business model de la Distribution, expérience client & valorisation de la data) que sur la numérisation des process et la maîtrise des risques.

– Nous sommes dans un marché de candidats, aux employeurs recruteurs d’être réactifs!

– Côté conseil en stratégie, les besoins exprimés concernent les profils expérimentés (plus de 15 ans d’expérience, idéalement issus du conseil, avec un carnet d’adresses…) et efforts accrus pour la diversité sur la population féminine.