Cartes de vœux : comment peuvent-elles augmenter vos chances de décrocher un job en finance…


Le plus dur est de s’y mettre. Courage…

La nouvelle année constitue l’occasion de reprendre contact avec vos relations professionnelles. C’est en effet le seul moment de l’année où l’on peut se rappeler au bon souvenir de quelqu’un sans avoir à justifier d’un quelconque motif. Si traditionnellement, vous avez tout le mois de janvier pour envoyer vos bons vœux, il est cependant conseillé de les envoyer la première quinzaine. D’où la nécessité de vous préparer en amont afin de commencer à cibler les bonnes personnes et à préparer vos messages personnalisés.

« La préparation des vœux n’est pas qu’une habitude ou un rituel. Subtilement utilisé, c’est un bel outil pour réactiver des contacts et un moyen convivial d’entretenir son réseau. Indispensable quand on est en poste, VITAL lorsque l’on est EN RECHERCHE D’EMPLOI », rappelle Christian Judez, consultant en management des carrières et coach, sur le blog de Right Management. Dans une campagne de recherche d’emploi, la période des vœux constitue une étape qui se prépare et qui se gère. Voici comment….

Tout le monde est concerné !

Le cabinet de chasse Vendôme Associés spécialisé dans le recrutement en finance a bien voulu nous faire partager un retour d’expérience de ses consultants à propos des cartes de vœux qu’ils reçoivent. « On distingue 3 catégories : la plus représentée, ceux qui cherchent un job. Ensuite ceux qui aimeraient changer de job, et vous adressent chaque année leurs vœux, plus ou moins personnalisés. Enfin ceux qui vous apprécient, d’ex-candidats contents de leurs situations, et qui par prudence ou sympathie entretiennent la relation », rapporte Leandro Lopes, en charge du Digital Management chez Vendôme Associés et qui a compilé les réponses des consultants du cabinet. D’après lui, cette dernière catégorie est « soit plus senior, soit plus habituée à entretenir des contacts et ne pas brûler les ponts ! ».

Ciblez les bonnes personnes

D’après Christian Judez, il est recommandé d’envoyer ses vœux de fin d’année aux personnes rencontrées personnellement dans une recherche d’emploi (recruteur, ancien collaborateur, ancien collègue de promo, anciens N+1 & N+2, références professionnelles, professionnel rencontré dans le cadre d’une démarche réseau…).

Afin d’optimiser la gestion de ses vœux, le mieux est encore de créer un tableau de suivi pour gérer les envois et les réponses. Le cas échéant, mettez à jour les coordonnées de vos contacts. En parallèle de l’envoi de vœux de nouvelle année, il est important de répondre très rapidement à ceux que l’on reçoit. « Beaucoup des cartes de vœux que nous recevons interviennent en réponse à nos vœux, parfois même avec un CV à jour ! », précise Leandro Lopes.

Privilégiez le format… papier

Pour ceux qui sont en panne d’inspiration, il existe des centaines de modèles de cartes électroniques gratuites. De la chorale d’animaux aux poupées russes polyglottes, en passant par les spécialités basques… il y en a pour tous les goûts.

« Même si la tentation est grande, évitez les cartes virtuelles et optez plutôt pour les cartes traditionnelles. Les cartes sur papier se faisant de plus en plus rares, elles prennent plus de valeur aux yeux de ceux qui les reçoivent », indique Christian Judez. Les consultants de chez Vendôme Associés nous disent surtout recevoir des cartes numériques mais pas seulement…

Quoiqu’il en soit, l’important est de rester cohérent et de choisir une carte qui véhicule une image professionnelle et sobre. Il est tout à fait possible d’utiliser dans ce cadre les cartes de vœux des associations humanitaires.

Personnalisez vos vœux

A éviter absolument : envoyer un message unique en mettant en copie tout son réseau. « Dans l’idéal, il faut se donner comme objectif de personnaliser le message pour chaque interlocuteur et surtout rappeler le contexte de la rencontre », note le consultant de Right Management. Pas toujours facile cependant de trouver le bon ton pour chaque personne, sans tomber dans le trop conventionnel ou à l’inverse dans un excès de dynamisme qui pourrait sonner faux.

Pour vous y aider, le site Linternaute.com qui propose notamment des services de cartes de vœux a recensé des messages et textes SMS de bonne année 2017 en fonction de vos interlocuteurs (et notamment des formulations en anglais pour vos contacts à l’international !).

Une démarche désintéressée (ou presque)

« Envoyer ses vœux est une démarche qui doit être AUTHENTIQUE et non un prétexte pour envoyer un CV, une candidature, une offre de service… », relève Christian Judez. Cela dit, rien ne vous empêche de donner de vos nouvelles dans la deuxième partie du message, proposer un déjeuner sur la période de janvier-février, ou bien encore joindre votre carte de visite.

« J’avais trouvé ça génial », raconte Coralie Girard-Claudon, responsable du bureau de Paris du cabinet de recrutement Approach People, à propos d’un candidat qui, au dos de la carte de vœux de son entreprise, avait sobrement écrit : « Peut-être l’occasion d’une future collaboration ? » et avait aussi joint à son courrier sa carte de visite. A méditer.


eFinancialCareers.fr