"Les banquiers d’affaires veulent s’émanciper"


AGEFI HEBDODenis Marcadet intervient dans L’AGEFI HEBDO du 28 Mai au 03 Juin 2009.

“L’avis de…”

Denis Marcadet” président du cabinet de chasse de têtes Vendôme Associés.

“Une aventure entrepreneuriale et un projet collectif”

Que viennent chercher les banquiers dans les petites structures?

Les conditions de marché conduisent nombre de banquiers d’affaires à considérer avec intérêt le métier de conseil au sein d’une boutique. Ils viennent y chercher une aventure entrepreneuriale et un projet collectif dans le adre d’une association. Autonomie, responsabilités élargies, indépendance accrue dans la gestion et la prise de décision, véritable rôle de conseil vis-à-vis des dirigeants sont autant d’éléments d’attractivité.

Sans compter le meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle…

Qu’est-ce que cela change pour leur rémunerations?

On ne retrouve pas les écarts salariaux entre les associés au sein de boutiques qu’on peut constater entre managing directors en banque d’affaires. La rémunération se décompose ente un salaire fixe en moyenne 25% inférieur à ce qui se pratique en banque et relativement homogène entre les associés, un variable plus aléatoire en conditions des deals originés et d’éventuels dividendes. L’acceptation d’une baisse de rémunération faciale est un prérequis, le temps d’une montée en puissance ; constat à moduler d’une part selon la banque dont le managing director est issu et sa propre notoriété en tant que professionnel, et d’autre part selon que le tour de table et l’antériorité de la boutique.

Suivez le lien pour intégralité de l’article par Soraya Haquani.

http://www.agefi.fr/articles/Les-banquiers-affaires-veulent-emanciper-1074362.html